Etude IBM sur l’avenir de l’identité : les millenials sont prêts à transformer le paysage de l’authentification

• Les jeunes adultes sont laxistes avec les mots de passe et plus à l’aise avec l’authentification biométrique et multifactorielle • Les utilisateurs privilégient désormais la sécurité à la commodité lorsqu’ils se connectent à des applications

CAMBRIDGE, MA - 29 janv. 2018: IBM Security a publié ce jour une étude générale[1] qui analyse les perspectives des consommateurs en matière d’identité numérique et d’authentification. L’étude montre que les utilisateurs privilégient désormais la sécurité à la commodité lorsqu’ils se connectent à des applications et à des périphériques.

Avec les millenials – devenant rapidement la plus grande force de vente aujourd’hui – ces tendances peuvent avoir un impact, dans un futur proche, sur la façon dont les employeurs et les entreprises technologiques donnent accès aux appareils et applications. Globalement, les personnes interrogées ont reconnu les bénéfices des technologies biométriques comme les lecteurs d’empreinte digitale, la reconnaissance faciale et la reconnaissance de la voix, alors que les menaces sur leur identité numérique continuent d’augmenter.

 

L’étude IBM Security sur l’avenir de l’identité a sondé près de 4000 adultes des Etats-Unis, de l’Asie-Pacifique (APAC) et de l’Europe afin d’avoir le point de vue des consommateurs sur l’authentification. Quelques-uns des principaux constats des consommateurs incluent :

  • La sécurité l’emporte sur la commodité : les personnes interrogées classent la sécurité comme la priorité absolue pour se connecter à la majorité des applications, en particulier lorsqu’il s’agit d’applications liées à l’argent[2].
  • La biométrie devient familière : 67% des sondés sont aujourd’hui à l’aise quant à l’utilisation de l’authentification biométrique, tandis que 87% déclarent qu’ils seront à l’aise avec ces technologies dans le futur.
  • Les millenials vont au-delà des mots de passe : tandis que 75% des millenials sont à l’aise lorsqu’il s’agit d’utiliser la biométrie aujourd’hui, moins de la moitié utilisent des mots de passe complexes, et 41% réutilisent les mêmes mots de passe. Les générations précédentes ont montré plus d’attention à la création d’un mot de passe, toutefois elles sont moins à l’aise pour adopter l’authentification biométrique et multifactorielle.
  • L’Asie-Pacifique est en avance en biométrie : les sondés en Asie-Pacifique étaient les plus informés et les plus à l’aise vis-à-vis de l’authentification biométrique, alors que les Etats-Unis étaient les plus en retard.

 

IBM Security fournit des conseils aux consommateurs pour sécuriser leurs identités numériques. Toutes les informations sont disponibles dans cet article de blog.

 

Pour plus de détails sur l’étude et les conseils aux entreprises pour préparer l’avenir de l’authentification, téléchargez le rapport complet sur : ibm.biz/FutureOfIdentity

 

Pour plus d’information, consulter la version US de ce communiqué de presse : http://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/53646.wss 

 

A propos d’IBM Security

IBM Security offre l’une des gammes de produits et services de sécurité pour entreprises les plus performantes du marché. Ce portefeuille, qui repose sur les recherches du mondialement célèbre IBM X-Force®, permet aux organisations de gérer efficacement les risques et de se défendre face aux menaces émergentes. IBM compte parmi les plus grandes organisations mondiales dédiées à la recherche, au développement et à la conception de solutions de sécurité, gère 35 milliards d’évènements de sécurité par jour dans plus de 130 pays, et possède plus de 3000 brevets dans le domaine de la sécurité.

 

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur https://www-03.ibm.com/security/fr-fr/, suivez @IBMSecurity sur Twitter ou consultez le blog IBM Security Intelligence.

 

A propos de l’étude

L’étude a été conçue avec Ketchum Global Research and Analytics. La collecte de données a été réalisée par Research Now. L’enquête a été menée entre le 21 octobre et le 5 novembre 2017. La marge d’erreur est de plus ou moins 2,0 pour l’échantillon américain, et de plus ou moins 3,07 pour les échantillons européens et d’Asie-Pacifique, avec un niveau de confiance de 95%.

 

Cible :

  • Sondage en ligne de 15 minutes auprès de:
    • 1 976 adultes américains (de 18 ans et plus), représentatifs à l'échelle nationale
    • 1 004 adultes européen (de 18 ans et plus), représentatifs à l'échelle nationale
      • Répartition égale des personnes interrogées au Royaume-Uni (n = 198), en France (n = 206), en Italie (n = 200), en Allemagne (n = 200) et en Espagne (n = 200)
    • 997 adultes en Asie Pacifique (de 18 ans et plus), représentatifs à l'échelle nationale
      • Répartition égale des personnes interrogées à travers l'Australie, l'Inde et Singapour

 

Résultat de l’enquête pour la France

 

Sur une échelle de 1 à 5, où 1 signifie «ne correspond pas» et 5 signifie «correspond fidèlement», en général, dans quelle mesure chacun des énoncés suivants correspond il votre attitude à l'égard de la technologie?

  • En Europe, les Français interrogés sont:
    • Moins susceptibles d’avoir l’impression que le temps qu’ils s’approprient une technologie, quelque chose de nouveau sort et ils sont à nouveau en retard (32% contre 43% en Europe)
    • Plus susceptibles que les autres européens de penser qu'en général, la technologie rend la vie plus compliquée, et non plus simple (22% contre 19% en Europe)

 

Correspond

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Je suis à l'aise avec les nouvelles technologies

63%

69%

65%

65%

68%

71%

79%

J'aime trouver de nouvelles technologies qui me facilitent la vie

57%

66%

57%

64%

65%

69%

75%

J'aime intégrer la technologie dans tous les aspects de ma vie

42%

53%

38%

47%

53%

62%

64%

Chaque fois que je sens que je me suis adapté à une technologie, quelque chose de nouveau sort et je suis en retard

48%

43%

47%

32%

44%

51%

41%

Je suis généralement le premier parmi mes amis à essayer de nouvelles technologies

30%

40%

27%

40%

39%

45%

49%

Je suis généralement le dernier parmi mes amis à essayer de nouvelles technologies

38%

29%

33%

30%

25%

29%

27%

Je pense qu'en général, la technologie rend la vie plus compliquée, pas plus simple

22%

19%

23%

22%

16%

19%

16%

Je n'essaie pas les nouvelles technologies parce que j'aime faire les choses à l'ancienne

20%

20%

18%

21%

22%

22%

16%

 

 

Environ combien de mots de passe différents utilisez-vous actuellement ?

 

  • Les Français, les Britanniques et les Espagnols interrogés ont tendance à utiliser moins de mots de passe individuels (9 mots de passe pour les Français et les Britanniques, et 8 pour les Espagnols). Les Allemands et les Italiens ont tendance à utiliser un plus grand nombre de mots de passe différents - 11 pour chaque marché.

 

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Moyenne

9

10

9

9

11

8

11

 

 

Utilisez-vous actuellement un gestionnaire de mots de passe (une application / un système protégé par un mot de passe qui stocke tous vos mots de passe) ?

 

  • Près d'un quart (23%) des Français utilisent un gestionnaire de mots de passe - juste en dessous de la moyenne européenne de 25%.
  • Les Italiens sont les plus susceptibles parmi leurs homologues européens d’utiliser un gestionnaire de mot de passe (39% contre 25%).
  • À l'inverse, ceux qui sont au Royaume-Uni sont les moins susceptibles d'utiliser un gestionnaire de mots de passe (19% contre 25% en Europe).

 

 

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Oui

25%

25%

19%

23%

20%

25%

39%

Non

75%

75%

81%

77%

81%

76%

61%

 

Quelle est votre priorité lorsque vous vous connectez à ce qui suit:

 

  • Les Français interrogés ont indiqué que la sécurité était moins prioritaire pour eux que pour la moyenne de l'Union Européenne pour toutes les catégories d'applications, à l'exception d'une application de place de marché en ligne (par exemple, Amazon).
    • Une application de messagerie (37% contre 45% en Europe) (différence de 8 points)
    • Une application financière de placement (64% contre 72% en Europe) (différence de 8 point)
    • Une application bancaire (76% contre 69% en Europe) (différence de 7 points)
    • Une application liée à l’environnement de travail (par ex. courrier électronique, partage de fichiers, outil de collaboration) (45% contre 52% en Europe) (différence de 7 points)
    • Une application de réseaux sociaux (33% contre 35% en Europe) (différence de 2 points)
    • Une application financière pour la budgétisation (66% contre 67% en Europe) (différence de 1 point)
    • Une application de place de marché en ligne (par exemple, Amazon) (58% contre 57% en Europe) (différence de 1 point)
  • La préférence pour la confidentialité (plutôt que pour la commodité et la sécurité) est plus forte chez les Français, qui sont les plus susceptibles de souhaiter le respect de la confidentialité pour :
    • Une application liée à l’environnement de travail (27% contre 20% en Europe)
    • Une application financière pour la budgétisation (23% contre 17% en Europe)
    • Une application financière de placement (23% contre 17% en Europe)
    • Une application bancaire (21% contre 15% en Europe)
  • Les Français interrogés sont ceux qui, parmi leurs homologues européens ou les Américains interrogés, accordent le moins d’importance à la sécurité pour les applications bancaires. La sécurité est la priorité pour 69% des Français interrogés, 6 points de pourcentage d’écart par rapport à leurs plus proches voisins en Espagne (75%) et 7 points d’écart par rapport à la moyenne européenne et américaine de 75%.

 

Commodité/ Facilité d’utilisation

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Une application de réseaux sociaux

39%

34%

36%

31%

36%

35%

34%

Une application de place de marché en ligne (ex. Amazon)

32%

28%

34%

25%

25%

31%

25%

Une application de messagerie

33%

30%

33%

33%

28%

32%

27%

Une application liée à l’environnement de travail (par ex. courrier électronique, partage de fichiers, outil de collaboration)

31%

27%

30%

28%

24%

29%

26%

Une application financière pour la budgétisation

19%

16%

22%

11%

14%

17%

17%

Une application financière de placement

14%

12%

14%

13%

12%

15%

6%

Une application bancaire

12%

9%

11%

10%

10%

7%

9%

 

 

Securité

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Une application bancaire

76%

76%

83%

69%

77%

75%

78%

Une application financière de placement

71%

72%

76%

64%

72%

67%

81%

Une application financière pour la budgétisation

64%

67%

67%

66%

69%

64%

71%

Une application de place de marché en ligne (ex. Amazon)

54%

57%

58%

58%

56%

52%

65%

Une application liée à l’environnement de travail (par ex. courrier électronique, partage de fichiers, outil de collaboration)

48%

52%

53%

45%

55%

50%

60%

Une application de messagerie

45%

45%

45%

37%

55%

39%

50%

Une application de réseaux sociaux

34%

35%

39%

33%

32%

34%

35%

 

 

Confidentialité

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Une application de réseaux sociaux

27%

31%

25%

35%

33%

32%

31%

Une application de messagerie

22%

25%

22%

30%

18%

30%

24%

Une application liée à l’environnement de travail (par ex. courrier électronique, partage de fichiers, outil de collaboration)

22%

20%

17%

27%

22%

22%

15%

Une application financière pour la budgétisation

17%

17%

11%

23%

18%

20%

13%

Une application financière de placement

15%

17%

11%

23%

17%

19%

14%

Une application bancaire

13%

15%

6%

21%

14%

19%

13%

Une application de place de marché en ligne (ex. Amazon)

13%

15%

8%

17%

20%

18%

11%

 

Seriez-vous prêt à utiliser plus d'un mot de passe / moyen pour authentifier qui vous êtes afin d'accéder ou d'utiliser un appareil / système / site que vous utilisez régulièrement ?

 

  • Avec l'Allemagne, les Français interrogés sont les moins susceptibles, parmi les européens interrogés, d'être prêts à utiliser plus d'un mot de passe pour authentifier qui ils sont afin d'accéder à ou d'utiliser un appareil / système / site qu'ils utilisent régulièrement (66% en France et en Allemagne contre 69% en Europe).

 

 

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Oui

64%

69%

76%

66%

66%

70%

67%

Non

15%

12%

10%

17%

13%

9%

10%

Je ne sais pas

21%

20%

14%

17%

21%

22%

24%

 

 

Avec lequel des éléments suivants êtes-vous d'accord? Je serais prêt à utiliser plus d'un mot de passe / moyen pour authentifier qui je suis (authentification multi-facteurs) ...

 

Base réduite : parmi ceux qui seraient prêts à utiliser plus d'une façon pour s’authentifier

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=845

N=690

N=150

N=135

N=132

N=139

N=134

Pour une sécurité accrue

80%

70%

81%

69%

67%

61%

69%

Si le site / système / application que j'utilisais signalait mon activité comme irrégulière / anormale pour une certaine raison

46%

39%

45%

44%

33%

43%

29%

Si je recevais une récompense financière ou équivalente du système / site / application

32%

27%

34%

30%

22%

29%

21%

 

Sur une échelle de 1 à 5, où 1 correspond à «pas du tout confortable» et 5 correspond à «extrêmement confortable», en général, à quel point seriez-vous à l’aise pour vous identifier ou vérifier qui vous êtes en utilisant chacun des éléments suivants ?

 

  • Les Français interrogés sont les deuxièmes plus susceptibles en Europe après l'Italie à être à l'aise avec les empreintes digitales (67% en France contre 74% en Italie contre 67% en Europe en moyenne) et les empreintes de main (56% en France contre 62% en Italie contre 54% en Europe en moyenne) comme méthode d'identification ou de vérification de qui ils sont.
    • Fait intéressant, cependant, ils sont aussi les plus susceptibles d'être mal à l'aise avec les deux formes d'identification en Europe (17% en France contre 13% en Europe en moyenne pour les empreintes digitales, et 23% en France contre 20% en Europe en moyenne) pour les empreintes de main.
  • Les Français interrogés sont les plus susceptibles en Europe d'être à l'aise avec le scanner rétinien (54% en France contre 50% en Europe en moyenne), la reconnaissance vocale (56% en France contre 46% en Europe en moyenne), le code numérique (73% en France vs 60% % en Europe en moyenne) et un mot de passe alphanumérique (74% en France contre 66% en Europe en moyenne) comme méthode d'identification ou de vérification de qui ils sont.

 

Confortable

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Mot de passe (alpha numérique)

68%

66%

68%

74%

56%

65%

67%

Empreinte digitale

65%

67%

66%

67%

65%

65%

74%

Code numérique (série de nombres)

 

61%

60%

61%

73%

45%

64%

59%

Empreinte de main

54%

54%

48%

56%

51%

51%

62%

Scanner rétinien (de l’oeil)

48%

50%

53%

54%

47%

44%

52%

Reconnaissance faciale

45%

46%

44%

46%

42%

46%

53%

Reconnaissance vocale

44%

46%

35%

56%

34%

52%

53%

Reconnaissance du rythme cardiaque

24%

26%

26%

26%

19%

31%

30%

 

 

Sur une échelle de 1 à 5, où 1 correspond à «pas du tout d'accord» et 5 correspond à «tout à fait d'accord», à votre avis, dans quelle mesure êtes-vous d'accord / en désaccord avec ce qui suit en ce qui concerne l'utilisation de l'authentification biométrique ?

 

  • Les personnes interrogées en France sont les moins susceptibles de s'inquiéter concernant les personnes qui utilisent des données biométriques fausses ou frauduleuses pour accéder à leurs informations (37% contre 45% en Europe)

 

Acquiesce

US

Europe

UK

France

Allemagne

Espagne

Italie

Nombre total de réponses

N=1976

N=1004

N=198

N=206

N=200

N=200

N=200

Je suis préoccupé par les gens qui utilisent de fausses/frauduleuses données biométriques pour accéder à mes informations

46%

45%

48%

37%

41%

55%

42%

J’ai peur que ça ne marche pas

38%

43%

45%

42%

42%

53%

34%

C’est trop personnel

31%

34%

28%

32%

33%

46%

32%

 

 

 

[1] La marché étudié comprend l’Europe, l’Asie-Pacifique et les Etats-Unis.

[2] IBM Security : Etude sur l’avenir de l’identité : 70% des sondés classent la sécurité comme une priorité majeure, au-dessus de la commodité et de la confidentialité lorsqu’ils se connectent à des applications financières (investissement, budget, applications bancaires).

Contact(s) relations externes

IBM

Gaëlle Dussutour Tél. : + 33 (0)1 58 75 17 96 DUSGA@fr.ibm.com

Text100 pour IBM

Amélie Chipaux Tél. : + 33 (0) 6 62 49 20 50 amelie.chipaux@text100.fr

Fils RSS correspondants
Thèmes Fils RSS
Sécurité
Sécurité informatique