Accès direct au contenu principal

Des étudiants et professeurs issus de 40 pays coopèrent avec IBM pour bâtir une planète plus intelligente

Près de 2000 étudiants et professeurs du monde entier ont participé au jam « Smarter Planet *» des Universités et Grandes Ecoles organisé par IBM. Par ailleurs, IBM annonce un programme de parrainage d’étudiants sur Facebook et la création d’un conseil d’étudiants.

Paris - 29 juil. 2009: 8 étudiants sur 10 souhaitent que les universités fassent évoluer les environnements d’apprentissage traditionnels tandis que plus de 90% souhaitent rejoindre ou créer une association écologique au sein de leur université. Selon 64% d’entre eux, les émissions de CO2 dans le monde vont commencer à baisser d’ici 2025, et pour 60% des étudiants, l’éducation et des réseaux de transports efficaces sont les deux critères qui contribuent le plus au développement durable de nos villes.

Ces données sont juste un échantillon des conclusions issues d’un forum de discussion en ligne mis en place par IBM (NYSE : IBM), le jam «Smarter Planet*» des Universités et Grandes Ecoles. Près de 2000 étudiants issus de plus de 200 universités et grandes écoles dans 40 pays ont participé à ce jam. Ce succès phénoménal a montré que les étudiants du monde entier souhaitent travailler avec les entreprises pour créer une planète plus intelligente, et qu’ils sont très optimistes concernant l’avenir.

« Grâce au jam Smarter Planet* des Universités et Grandes Ecoles, c’est la première fois qu’un si grand nombre d’étudiants d’universités et de grandes écoles se sont rencontrés sur un forum en ligne pour réfléchir à la façon dont nous pouvons améliorer le monde », explique Jai Menon, Vice-président of Technical Strategy and university program chez IBM. « Les étudiants pensent que leur avenir sera meilleur – dans un monde où ils conduiront des voitures capables de rouler 100 kilomètres avec moins de 3 litres d’essence, où ils pourront apprendre dans des classes virtuelles en connexion avec des étudiants du monde entier, où ils pourront diriger leur entreprise au travers d’un réseau sécurisé, peu consommateur d’énergie et interconnecté. Ils challengent fortement les entreprises pour transformer cette vision en réalité, et IBM s’engage à relever ces défis ».

Pour assurer un dialogue régulier avec les étudiants, IBM prévoit de créer un « Conseil d’étudiants ». Il sera chargé d’émettre des recommandations pour favoriser l’implication les étudiants dans les initiatives liées à Smarter planet*. IBM annonce également son intention de lancer un programme de parrainage sur Facebook qui permettra aux étudiants de se mettre en relation avec leur mentor d’IBM. Par ailleurs, la compagnie lance un nouveau programme qui permet à ses collaborateurs d’initier et de suivre, à distance, tout projet étudiant lié à l’engagement d’IBM pour bâtir une planète plus intelligente.

Les résultats du jam

Les participants ont proposé des centaines d’idées innovantes. Ils ont réfléchi et partagé sur des sujets tels que les compétences dont les étudiants ont besoin pour rester compétitifs dans une économie mondialement intégrée, la protection de l’environnement, la gestion et la conservation de l’eau, le développement des énergies non polluantes et peu coûteuses, ou encore comment fournir des soins médicaux de qualité tandis que la population mondiale continue d’augmenter rapidement, notamment dans les pays en développement.

L’étude d’IBM présente les conclusions du jam et souligne l’optimisme des étudiants et la façon dont ils peuvent influer sur l’avenir. Elle donne également leur vision sur l’enseignement, l’écologie, et différentes autres idées pour bâtir une planète plus intelligente.

Les compétences nécessaires dans une économie mondialement intégrée

Selon les participants, il est indispensable de créer un nouveau modèle de formation universitaire autour de campus plus intelligents, qui seraient interconnectés, enrichis et nourris par un savoir de terrain développé au travers des réseaux sociaux. Les universités devraient utiliser davantage les environnements virtuels et les vidéoconférences pour améliorer l’enseignement, le partage, le travail en réseau et la communication. Dans une enquête conduite pendant le jam, 82% des étudiants interrogés pensent que les mondes virtuels constituent un moyen formidable pour acquérir ces futures compétences.

Autre conclusion du jam : le succès d’une économie mondiale fondée sur les services dépend de la capacité du monde académique, des gouvernements et des entreprises à travailler ensemble pour permettre aux étudiants d’acquérir à la fois une expertise approfondie dans une discipline et des connaissances plus larges dans d’autres domaines. Pour répondre à ce besoin, IBM a été pionnier dans la mise en œuvre du cursus multidisciplinaire « Sciences, management et ingénierie des services » (Service Science, Management and Engineering - SSME), et travaille actuellement avec 250 universités dans le monde sur ce sujet. Selon les participants au jam, cet enseignement multidisciplinaire doit être construit sur le principe d’équipes de projets regroupant des membres de toutes régions et de toutes disciplines, en combinant des matières telles que l’économie, la technologie et les arts libéraux. Ce modèle permettra de développer des solutions plus innovantes.

Au-delà du développement durable

L’étude montre également que cette génération est fondamentalement écologique. Les participants ont donné plus de 100 exemples et idées sur la façon dont leurs universités sont, ou pourraient être « vertes ».

Quelques exemples :

- mettre en oeuvre des mesures dissuasives comme l’établissement de tarifs élevés pour l’accès aux parkings des universités afin d’encourager les gens à marcher, rendre les sacs en plastique payants dans les magasins des universités, ou encore fixer des taux maximaux d’impression papier par semaine.

- promouvoir l’énergie intelligente en construisant des bâtiments universitaires à énergie solaire et certifiés HQE, et des véhicules électriques pour les universités.

Les autres conclusions du jam

D’autres conclusions émergent du jam «Smarter Planet*» des universités et grandes écoles, telles que :

- la gestion intelligente de l’eau : les participants ont discuté du besoin de modifier la structure de coût de l’utilisation de l’eau et de parvenir à des changements de politiques pour traiter le manque actuel d’incitations pour sauvegarder l’eau.

- les soins médicaux plus intelligents : ce thème a suscité beaucoup de discussions axées sur les soins personnalisés au travers d’appareils mobiles qui pourraient être équipés d’outils de diagnostic spécialisés nécessaires à la gestion des maladies chroniques. Ce point a été mentionné notamment dans contexte des pays en développement.

- les réseaux intelligents : selon les participants, il faut mettre oeuvre des mesures incitatives pour permettre au secteur privé d’innover « dans l’open source » et de partager au travers de technologies ouvertes lorsque cela s’avère approprié, tout en continuant de générer des profits. Ils ont également mentionné le besoin de créer des réseaux sécurisés et résistants aux attaques.

- les villes intelligentes : les jammers ont souligné le potentiel des jeux en ligne, de la réalité augmentée et des mondes en 3D pour impliquer les citoyens dans la conception de leurs villes futures. Selon eux, la réalité virtuelle nous permet de tester nos idées sur les villes intelligentes plus rapidement et plus économiquement qu’avec des mises en œuvre réelles. Ils ont également échangé sur la création de systèmes de transports plus intelligents, dont des véhicules solaires, électriques ou fonctionnant avec d’autres énergies alternatives y compris l’énergie humaine, ainsi que sur des systèmes d’évacuation intelligents.

Plusieurs universités ont tenu des sessions de jam pendant les cours ou ont organisé des événements spécifiques sur les campus. L’Université de Pace a réuni des classes de sciences de l’informatique et d’études environnementales pour participer ensemble au jam sur son campus à Pleasantville, Etat de New York. « Le jam Smarter Planet* des universités et grandes écoles a été l’une des expériences les plus excitantes et innovantes à laquelle j’ai participé. IBM montre la voie au monde des entreprises pour commencer à apprendre des gens qui  dépendent d’elles », affirme Taylor Vogt, un étudiant en sciences politiques à l’Université de Pace. « Ce type de forum libre est extrêmement vital pour le mouvement du développement durable, où bien trop souvent les bonnes idées ne sont jamais partagées ou pire, jamais écoutées. Je suis fier d’avoir participer à cette expérience ».

Reconnaissance et Faculty Awards

Deux participants ont fait preuve d’une perception et d’une capacité visionnaire extraordinaires. Le premier contributeur, Dr. Ismail Ari, est professeur assistant de l’Université d’ingénierie électrique d’Ozegin à Istambul, Turquie. Dr. Ari a reçu un Faculty award d’IBM pour mener une recherche collaborative avec IBM dans des domaines d’intérêt mutuel liés à l’engagement d’IBM à bâtir une planète plus intelligente. Quelques unes de ses contributions notables au jam incluent des mesures pour les villes intelligentes, l’utilisation de la réalité augmentée pour impliquer les citoyens dans la planification de la ville, et le développement de systèmes d’évacuation intelligents.

Un second Faculty award pour des travaux de recherche dans le domaine des Sciences, management et ingénierie des services a été attribué par IBM à Ravi Nemana, directeur exécutif de SSME du Centre pour la recherche en technologies de l’information dans l’intérêt de la société (CITRIS) de l’Université de Californie, Berkeley. Le professeur Nemana a émis des idées clés, notamment sur les soins médicaux dans les pays émergents, et sur des applications mobiles intégrant des réseaux sociaux pour aider les individus à gérer leur santé.

IBM a également reconnu autres 20 étudiants pour leur contribution innovantes lors du jam.

L’intégralité de l’étude, comprenant notamment la liste des meilleurs contributeurs ainsi que des podcasts de Jai Menon et des vainqueurs des Faculty Awards, est disponible sur www.ibm.com/university/smartplanet_jam.

Par ailleurs, un blog incluant les commentaires de Jai Menon est disponible sur www.asmarterplanet.com.

Pour plus d’informations sur les actions d’IBM avec le monde de l’éducation autour de son engagement à bâtir une planète plus intelligente : www.ibm.com/press/smarterplaneteducation ou www.ibm.com/press/university.

Contact(s) relations externes

Véronique Barone
IBM
33 (0)1 49 05 73 35
v_barone@fr.ibm.com

Magali Rouault
TEXT 100 pour IBM
33 (0) 1 56 99 71 49
magali.rouault@text100.fr

Fils RSS correspondants
Thèmes Fils RSS
Smarter Planet
News releases related to IBM's Smarter Planet initiative