La science derrière Watson

Watson comprend le langage naturel, et fait fi des obstacles entre les humains et les machines. Voir comment Watson «apprend», en faisant le tri des rétroactions — en tirant des leçons de ses réussites et de ses échecs — afin de donner par la suite de meilleures réponses.

Les antécédents de Watson

Historiquement, IBM s'est toujours engagée à faire de la recherche — elle y investit d'ailleurs 6 milliards de dollars US par année. Watson est un produit de cet engagement. Le tout a commencé en 2006 avec une équipe de chercheurs IBM collaborant avec des universités de pointe à un projet appelé «Deep QA».

Jeopardy! a été choisi pour servir de test ultime afin de vérifier les capacités de la machine. Le jeu s'appuie en effet sur de nombreuses capacités cognitives humaines que personne n'associait jusque-là à des ordinateurs, notamment :

  • la capacité de discerner le double sens de certains mots, les calembours, les rimes et les allusions tacites;
  • la capacité de répondre très rapidement;
  • la capacité de traiter de vastes quantités d'informations pour faire des connexions logiques complexes et subtiles.
  • L'humain développe ces capacités au cours de sa vie en multipliant les interactions et les prises de décisions, et en s'immergeant dans la culture populaire.

Pour les membres de l'équipe Watson, reproduire ces capacités représentait un énorme défi. Cela allait au-delà des recherches par mots clés et des requêtes dans des données structurées. Il fallait poser des questions, puis consulter et évaluer de très grandes quantités de données non structurées pour trouver la meilleure réponse. Mais IBM savait que la solution à ce défi pouvait changer la façon dont les entreprises se servent des informations et prennent des décisions.

Pour relever ce grand défi, les membres de l'équipe Watson se sont concentrés sur trois fonctions :

  • le traitement du langage naturel;
  • la génération d'hypothèses;
  • l'apprentissage basé sur des données probantes.

Joindre IBM à propos de Watson

Suivre Watson IBM sur les médias sociaux (en anglais)



Nouvelles récentes

%%sidebarspace%%