Skip to main content
Icônes de progrès
 

Sabre

IBM100 Sabre iconic mark
 

IBM a travaillé pendant six ans avec American Airlines afin de développer un système de réservation qui permettrait à la compagnie de remplir les fichiers, stocker et gérer les dossiers de centaines de passagers. Le système a été un énorme succès.
Il a permis une transformation majeure, non seulement, des réservations aériennes, mais aussi de la gestion des revenus, des tarifications, la planification et des opérations.
Plus important encore, Sabre a ouvert la voie des transactions en ligne. Et de fait, il est à l’origine de nombreuses inventions, aussi bien du distributeur automatique de billet que du e-commerce.

À ce jour, Sabre est encore le principal fournisseur mondial de produits et de services de voyage. Le système Sabre fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Plus de 57 000 agences de voyage, partout dans le monde, ouvrent une session Sabre sur leur poste de travail chaque jour. Le système Sabre traite plus de 42 000 transactions à la seconde.

L'idée de Sabre a été lancée lors d'une rencontre due au hasard en 1953. Cette année-là, un jeune vendeur d'IBM, R. Blair Smith, monte à bord d'un vol allant de Los Angeles à New York pour assister à une séance de formation. En cours de route, il discute avec son voisin, un certain C.R. Smith, le président d'American Airlines. En 1953, les réservations étaient inscrites manuellement sur des cartes et triées dans des boîtes - tout cela devint de plus en plus difficile à manier au fur et à mesure que l'industrie prit de l'expansion. Blair Smith savait que le transporteur aérien disposait d'un ancien modèle d'ordinateur, et que ce dernier, s'il pouvait tenir compte du nombre de sièges réservés sur un vol, ne peut enregistrer les coordonnées de ceux qui sont assis sur ces sièges.

Blair Smith se souvient : «J'ai dit à M. Smith que la formation que j'allais suivre portait sur un ordinateur ayant la possibilité de faire plus que de simplement tenir compte de la disponibilité. Qu'il pouvait enregistrer le nom d'un passager, son itinéraire, voire son numéro de téléphone. Cela a piqué sa curiosité. Il a sorti une carte et noté un numéro de téléphone spécial au verso. Puis, il m’a dit "Maintenant, Blair, j'aimerais qu’à la fin de votre cours, vous vous rendiez à notre centre de réservation qui se trouve à l'aéroport " LaGuardia ". Vous y jetterez un coup d'œil. Ensuite, vous m'enverrez une lettre dans laquelle vous écrirez ce que nous devrions faire."»

Durant sa séance de formation, Blair Smith parle de cette conversation à Thomas Watson Jr., alors chef de la direction d'IBM. Thomas Watson Jr. l'encourage alors à faire exactement ce qu'on lui a demandé, c’est à dire faire le tour du centre de réservation et de faire parvenir au président de la compagnie aérienne une lettre contenant ses recommandations — et de lui en envoyer une copie. La recommandation de Blair Smith, un projet de développement conjoint entre IBM et le transporteur aérien afin de créer un système de réservation informatisé, est acceptée par le président d'American Airlines.

Le système de réservation Sabre est créé en 1960. IBM met alors à profit les leçons tirées du projet de création d'un gigantesque système informatisé pour la défense aérienne au milieu des années 1950, SAGE (Semi-Automatic Ground Environment). Au début, Sabre n'est fonctionnel qu’à Briarcliff Manor, dans l'état de New York ; il est composé de deux ordinateurs 7090 IBM. À la fin de 1964, ce nouveau système traite 7 500 réservations à l'heure. Le temps moyen pour traiter une réservation avec l’ancien système de cartes manuelles était de 90 minutes. Sabre le fait en quelques secondes.

Au milieu des années 1960, Sabre devient le plus grand système privé de traitement de l'information en temps réel. Seul le système du gouvernement des États-Unis le surpasse en taille. Dans un article publié en 1964, le magazine Fortune s'émerveille devant ce que Sabre peut faire. «Peu de choses semblent avoir changé pour le passager à Los Angeles qui s'adresse à la billetterie d'American Airlines par téléphone ou en personne pour faire une réservation», y explique-t-on. «Pourtant, après avoir formulé sa demande de siège, il ne faut que deux secondes et demie à l'agent pour lui répondre, et pour qu'il devienne le bénéficiaire d'une installation informatique ayant coûté 30 millions de dollars US. En plus de lui trouver un siège sur le bon vol jusqu'à un an à l'avance, ce système peut, après avoir enregistré son nom, connaître l’avancée de ses déplacements—ses commandes de repas, ses locations de voiture ou ses vols de correspondance — jusqu'à ce qu'il arrive à destination.»

À cette époque, Sabre devient un avantage concurrentiel énorme pour American Airlines, ce qui force les autres transporteurs aériens à créer leur propre système de réservation. Et la plupart d'entre eux se tournent vers IBM.

En 1976, American Airlines rend Sabre accessible aux voyagistes pour qu'ils puissent l'utiliser pour faire leurs réservations directement. Le système a évolué au point qu’il peut gérer un million de billets. En 1985, American Airlines crée easySabre pour donner aux consommateurs un accès en ligne par Internet ou des services comme CompuServe. Un an plus tard, Sabre innove à nouveau en lançant le premier système de gestion des recettes grâce auquel les transporteurs aériens peuvent optimiser le tarif de chaque siège vendu. La pratique de gestion des recettes mise de l'avant par Sabre est encore utilisée aujourd'hui. Dix ans plus tard, en 1996, Sabre lance le site Travelocity. En 2000, Sabre se sépare d'American Airlines et forme sa propre entreprise, Sabre Holdings Corporation.

À chaque étape, depuis sa création, Sabre a fait vivre aux gens leurs premières expériences en leur montrant comment les ordinateurs pouvaient traiter leurs transactions instantanément et suivre l'offre, les prix et les clients — base de tout ce qui allait constituer l'univers du commerce électronique au milieu des années 1990.